9 preuves qu'il faut arrêter de compter les calories pour Maigrir - Santé & Vitalité

9 preuves qu’il faut arrêter de compter les calories pour Maigrir

Voir tout

9 preuves qu’il faut arrêter de compter les calories pour Maigrir

arrêter de compter les calories pour Maigrir

L’arnaque n°1 – la plus répandue :
Perdre du poids = Calories mangées – Calories consommées

Selon la théorie des calories, la perte de poids serait uniquement le résultat d’une simple formule mathématique :

 Poids = Calories mangées – Calories consommées.

Si tu manges moins que ce que tu consommes alors tu serais dans ce qu’on appelle le déficit calorique et tu perdrais donc du poids.

Ton organisme serait obligé de puiser dans tes stocks de graisse pour pouvoir assurer son apport calorique quotidien.

Si tu manges plus que ce que tu consommes alors tu prendrais du poids.

Si la théorie des calories était juste, tu aurais pris 164 kilos ces 5 dernières années…

Mais avant d’aller plus loin, analysons ensemble comment nos amis d’outre-Atlantique auraient dû prendre 216 kilos en 8 ans.

+ 216 kilos en 8 ans pour un Américain moyen

En juin 2011, Barry Popkin et Kiyah Duffez, tous les deux docteurs à l’université de Caroline du Nord à Chapel Hill, découvrent qu’aux États-Unis, le nombre de calories consommées par personne et par jour a augmenté de 570 calories entre 1977 et 2006.

Leurs résultats sont consignés dans une étude intitulée Energy Density, Portion Size, and Eating Occasions: Contributions to Increased Energy Intake in the United States, 1977–2006 [1]

Initialement, cette étude a été réalisée pour démontrer que le fait de trop manger justifiait l’augmentation du taux d’obésité, de diabètes et de maladies cardiovasculaires aux États-Unis.

Mais les données de cette étude nous révèlent une autre découverte.

Les chiffres qui invalident la mathématique des calories

Prenant l’exemple d’un Américain avec un poids moyen de 80 kilos en 2010.

S’il avait effectivement consommé 570 kcal en plus chaque jour et que la théorie des mathématiques des calories était juste, cette personne aurait pris 216 kilos en plus en seulement 8 ans.

Pour obtenir ce poids j’utilise la formule suivante :

  • 570 kcal * 365 jours * 8 ans = 1 664 400 kcal en trop
  • Je divise par la suite ces 1 664 400 kcal par 7 700kcal (qui correspondent au nombre de calories d’1 kg de graisse corporelle – explication des kcals de la graisse corporelle [2])
    • Nous obtenons 216,156 kilos de graisse

Si la théorie des calories était juste, en 2018, ce même homme devrait logiquement peser 296 kg !!!!

Troublant non ?

Même si les Américains ont la réputation d’être en forte obésité, le poids moyen d’un homme américain est de seulement 88,8 kg, selon le Centre National américain pour les statistiques de santé [3].

Nous sommes donc loin des 296 kg selon la théorie des calories.

Mais pourquoi une telle différence ?

En effet, il est logique de se demander :

  • autant de différence ?
  • Pourquoi les Américains n’ont-ils pas tous pris ce sur poids ?
  • Font-ils plus d’exercices ?

Si une personne a en excès de calories égales à 570 kcal par jour, pour ne pas prendre de poids, il faudrait que cette même personne fasse 8 kilomètres de course à pied tous les jours (soit environ 1 heure), juste pour contre balancer ces excès – explication des calories pour la course à pied [4]

Les Américains se sont-ils tous mis à la course à pied ? Je ne pense pas.

En 2016, uniquement 22,3 % des Américains feraient une activité physique correspondant au minimum des recommandations fédérales des États-Unis, selon l’enquête fédérale sur l’activité physique cordonnée par le Centre National américain pour les statistiques de santé [5].

Les recommandations fédérales préconisent qu’un adulte doive faire à minimum 150 minutes par semaine d’activité physique aérobique d’intensité modérée ou 75 minutes par semaine d’activité physique aérobie d’intensité élevée.

On est donc loin des 7 heures de courses nécessaires par semaine.

Pourquoi, toi qui lis ce texte tu devrais faire 164 kilos de plus ?

En examinant les statistiques de l’OCDE [6], la consommation calorique moyenne en France en 2013 est de 3 492 kcal par jour par personne (contre 3 682 kcal pour les États-Unis).

Pour un français moyen (de taille et de poids moyen) les besoins énergétiques sont estimés à 2 500 kcal par jour voir jusqu’à 2 800 kcal s’il est sportif.

  • En 2013, l’homme moyen a donc une consommation calorique moyenne supérieure à ces besoins de 692 kcal par jour

Donc, en 2018 le français moyen aurait mangé 1 262 900 kcal en trop dans son alimentation (692 kcal * 365 jours * 5 ans)

  • Ce qui correspondrait à 164 kilos de graisse en plus (1 262 900 kcal / 7 700 kcal)

L’enquête épidémiologique nationale sur le surpoids et l’obésité de 2012[7] révèle que le poids moyen d’un français est de 72,5 kg.

Donc, si nous suivons les mathématiques des calories, en 2018, le français moyen devrait peser 236,5 kilos. Nous en sommes quand même loin.

As-tu pris 164 kilos ces 5 dernières années ?

Pèses-tu 236,5 kilos ?

Si la réponse à ces questions est NON, alors les mathématiques des calories sont fausses.

Les plus obèses sont-ils ceux qui mangent le plus de calories ?

En examinant à nouveau les statistiques de l’OCDE [6], on peut remarquer que nos cousins Bègles mangent davantage que nous, avec une consommation journalière de 3 733 kcal en 2013.

Ils ont une consommation calorique supérieure à tous les pays européens (sauf l’Autriche) et même supérieure à celle des Américains.

En toute logique, ils devraient être plus gros ?

Mais, la révélation que je vais te faire va complètement invalider la théorie des calories en un clin d’œil.

Le rapport sur l’obésité de l’OCDE de 2017 [8], indique que la Belgique à un taux d’obésité de 18,6 % chez les adultes alors que les États-Unis sont à 38,2 % d’obésité.

What’s the fuck ?

Comment se fait-il qu’il y ait autant de différence ? Alors que vraisemblablement les populations des deux pays ont des apports caloriques pratiquement similaires.

Alors pourquoi ne sommes-nous pas tous obèses ?

C’est très simple.

Compter les calories n’est pas une théorie fiable.  Ça ne là jamais été et ça ne le sera jamais.

Notre corps n’est pas une SIMPLE calculette.

Notre organisme régule « automatiquement » notre poids… et compter les calories NE VEUT RIEN DIRE.

Des chercheurs à l’université de Washington ont découvert que notre cerveau à un système de contrôle complexe dont le travail est de garder notre corps a un poids d’équilibre, peu importe le nombre de calories que nous mangeons.

C’est un peu comme lorsque nous respirons, plus tu inspires d’air et plus tu en expires, ou bien lorsque nous buvons de l’eau, plus tu bois de l’eau et plus tu vas aux toilettes.

Les calories et la graisse corporelle fonctionnent de la même façon.

PLUS tu manges de calories de BONNE QUALITÉ, PLUS ton corps BRÛLERA de calories.

Tu veux de nouvelles preuves ? C’est pour cela que les Français n’ont pas pris 164 kilos aujourd’hui – malgré que nous mangions 692 kcal par jour de plus que nos besoins.

Ton corps brûle PLUS de calories lorsque tu manges PLUS.

Dans l’étude intitulée « La science moderne contre la stigmatisation de l’obésité », le Dr Jeffrey M Friedman, du laboratoire de génétique moléculaire de l’Université Rockefeller de New York [9], conclue :

« Les personnes obèses, qui sont déjà sujettes à des effets néfastes sur la santé, sont en outre victimes d’une stigmatisation sociale fondée sur le fait que nous pouvons de contrôler le poids en « décidant » de manger moins et de faire plus d’exercice. Cette notion simpliste est en contradiction avec des preuves scientifiques éclairant un système biologique précis et puissant qui maintient le poids corporel dans une fourchette relativement étroite.

Les efforts volontaires pour réduire le poids sont contrés par des réponses biologiques compensatoires puissantes. »

En conclusion, il estime notre corps à un « poids d’équilibre » avec une précision de 99,5%. Cela signifie que …

L’affammement par la privation calorique est absolument inutile

Ton corps se bâtera toujours contre toi, sauf si…

… tu apprends à diminuer ton poids d’équilibre comme une personne naturellement MINCE.

Il faut que tu fasses de ton corps ton meilleur ami, qui te fera brûler du gras, peu importe le nombre de calories que tu consommes.

Tu n’auras PLUS JAMAIS besoin de t’occuper à devoir encore perdre du poids.

Veux-tu que je te révéle comment changer ton « poids d’équilibre » ?

Pour cela, il te suffit de remplir le formulaire ci-dessous. Tu receveras ton livre gratuit, contenant toutes les informations nécessaires pour mettre en place ta transformation à partir d’aujourd’hui.

Références Scientifiques

[1] PLoS Med. 2011 Jun;8(6):e1001050. doi: 10.1371/journal.pmed.1001050. Epub 2011 Jun 28. Energy density, portion size, and eating occasions: contributions to increased energy intake in the United States, 1977-2006. Duffey KJ1, Popkin BM. PubMed PMID: 21738451

[2] Explications des calories de la graisse corporelle :

• 1 g de graisse (lipide) contient environ 9 kcal, donc 1 kg de graisse vaut bien 9 000 kcal, MAIS ce calcul est valable pour de la graisse pure et non la graisse corporelle.

• Selon cette étude : Adipose tissue density, estimated adipose lipid fraction and whole body adiposity in male cadavers. – PubMed – NCBI https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8148928

• La graisse corporelle n’est pas de la graisse pure. Les cellules adipeuses qui composent la graisse corporelle contiennent également des liquides et quelques protéines.

• La graisse pure représente environ 72 % à 87 % de la graisse corporelle.

• 1 kilo de graisse corporelle correspond donc à ± 7 700 kcal

[3] https://www.cdc.gov/nchs/fastats/body-measurements.htm

[4] Explications des calories pour la course à pied :

• Les résultats de l’étude ci-dessous concluent que 1 600 mètres de course à pieds font dépenser environ 480 kjoules (= 114 kcal) – Energy expenditure of walking and running: comparison with prediction equations. – PubMed – NCBI https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15570150

• Donc, pour trouver le nombre de kilomètres à faire, j’ai simplement appliqué la formule suivante : 570 kcal / 114kcal * 1 600m = 8 000m = 8km

[6] OCDE – Non-Medical Determinants of Health : Body Weight https://stats.oecd.org/index.aspx?queryid=30126#

[7] Enquête épidémiologique nationale sur le surpoids et l’obésité de 2012 – http://www.roche.fr/content/dam/roche_france/fr_FR/doc/obepi_2012.pdf

[8] Rapport sur l’obésité de l’OCDE de 2017 https://www.oecd.org/els/health-systems/Obesity-Update-2017.pdf

[9] Nat Med. 2004 Jun;10(6):563-9. Modern science versus the stigma of obesity. Friedman JM1. PubMed PMID: 15170194

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.