12 aliments brûle-graisse (ou pas!)

Voir tout

12 aliments brûle-graisse (ou pas!)

On entend souvent parler d’aliments « brûle-graisse »… mais cela existe-t-il vraiment ? Découvrez 12 aliments brûle-graisse (ou pas !)

Au risque de vous décevoir, il n’y a pas d’aliments brûle graisse à proprement parler.  Il n’existe aucun aliment qui vous fera fondre votre graisse, comme neige au soleil.

Néanmoins, certains aliments peuvent vous aider à optimiser votre perte de poids, combinés avec un régime alimentaire adapté, grâce à 4 phénomènes :

  • l’action coupe-faim ;
  • l’élimination ;
  • la captation des sucres lors de la digestion ;
  • l’augmentation du métabolisme.

Voyons ensemble 12 (vrais / faux) aliments brûle-graisse.

#1 La pomme

aliments brûle graisse - pomme

La pomme est composée d’une fibre que l’on appelle pectine. Cette pectine a deux propriétés intéressantes : l’action coupe-faim et la captation des sucres.

Au contact de l’eau, la pectine gonfle. Du coup, votre estomac sera rempli plus facilement, ce qui vous procurera une sensation de satiété plus rapidement.

Résultat, vous mangerez moins, à condition de manger la pomme en début de repas… et ça, c’est bon pour votre poids.

La pectine forme un genre de gel visqueux qui emprisonne le sucre des autres aliments lors de la digestion. Ces sucres ne pouvant être digérés par notre corps, ils ne pourront pas être stockés par notre organisme.

#2 L’avocat

L’avocat est incontestablement l’un des meilleurs fruits. Fruits ? Eh oui ce n’est pas un légume comme on le pense très souvent.

Il est riche en acide gras oméga-9 qui aide à prévenir l’accumulation des graisses.

L’avocat boostera votre métabolisme

L’avocat est composé d’un acide aminé nommé la L-carnitine. Il a été prouvé scientifiquement que cet acide aminé augmente notre métabolisme, nous faisant ainsi brûler plus de calories, ce qui favorise l’action brûle-graisse de notre organisme, si notre régime alimentaire est adapté.

#3 Le citron

aliments brûle graisse - citron

Qui n’a jamais entendu parler du citron ? L’eau citronnée, c’est un peu la recette minceur magique de nos grands-mères.

Qu’il soit jaune ou vert, le citron permet à votre organisme de mieux digérer et de se nettoyer (donc processus d’élimination).

#4 Le pamplemousse

aliments brûle graisse - pamplemousse

J’adore les pamplemousses… ce ne fut d’ailleurs pas toujours le cas. Si vous aussi vous vous souvenez du goût amer qu’avait le pamplemousse quand vous étiez enfant, je vous conseille de réessayer.

Les pamplemousses sont extrêmement riches en phytonutriments et en pectine. Et, comme on l’a vu avec les pommes, la pectine c’est parfait pour éviter de digérer le sucre et le transformer en graisse.

L’article n’est pas terminé mais je vous propose dés maintenant de recevoir en complément notre GUIDE OFFERT 10 RECETTES BRÛLE-GRAISSE pour perdre du poids durablement !
Recevez en complément notre GUIDE OFFERT 10 RECETTES BRÛLE-GRAISSE

#5 L’aubergine

aliments brûle graisse - aubergine

La très grande teneur en eau (92%) et la richesse en nutriments des aubergines leur procurent un rôle diurétique. Ce qui favorise l’élimination et limite donc le phénomène de rétention d’eau. De plus, elles ont un fort pouvoir coupe-faim.

#6 L’ananas

aliments brûle graisse - ananas

Je vous entends déjà dire : On le sait depuis toujours que l’ananas est l’un des meilleurs aliments brûle-graisse !

Sauf qu’en réalité il n’y a aucune étude qui le démontre. Comme je vous l’ai dit en introduction, il n’existe pas d’aliments brûle graisse à proprement parler.

Mais pourquoi a-t-il donc cette réputation ?

L’ananas n’est pas totalement inutile si nous cherchons à perdre du poids. En effet, ces vertus nutritionnelles sont surtout liées à sa forte teneur en fibres, permettant d’améliorer la digestion et donc l’élimination.

La tige de l’ananas est également composée d’une enzyme appelée la broméline, qui aide l’organisme à digérer plus facilement les protéines. Mais cela ne signifie pas qu’il vous aidera à brûler votre graisse ou à éviter de les stocker d’ailleurs

#7 Les viandes

Les viandes sont en grande partie composées de protéines. Les protéines agissent de plusieurs façons sur notre organisme :

  1. La digestion des protéines augmente notre chaleur corporelle, la thermogenèse.
  2. Cette augmentation de chaleur a pour origine l’augmentation du métabolisme (donc nous consommons plus de calories).

Les protéines ont également un effet coupe-faim, car leur digestion entraîne la production d’hormones de satiété.

#8 Le saumon

aliments brûle graisse - saumon

Le saumon est un poisson gras riche en oméga-3. Les oméga-3 ont la particularité de favoriser l’élimination des graisses et de s’opposer à leur stockage.

Vous pouvez rallonger la liste des aliments brûle-graisse » en incluant tous les aliments riches en oméga-3 mentionnés dans mon précédent article.

Comme on l’a vu pour les viandes, les protéines demandent plus d’énergie à notre organisme lors de la digestion. Ce qui a pour conséquence d’augmenter notre métabolisme et donc d’augmenter notre dépense calorique.

#9 Le café

aliments brûle graisse - café

Le café contient de la caféine qui augmentera votre métabolisme, ce qui dans le cas d’un régime alimentaire adapté à la perte de poids, vous aidera à brûler des graisses.

Attention à ne pas trop abuser du café pour éviter des troubles cardio-vasculaires.

  • Pas plus de 3 cafés par jour.
  • Préférez les cafés courts (expresso / ristretto) car ils contiennent moins de caféine (plus le café coule dans la cafetière, plus la caféine est extraite du café moulu).

#10 Le thé vert

aliments brûle graisse - thé vert

Le thé vert contient également de la caféine. Il s’agit de la même molécule que la caféine du café, communément appelée théine.

Le thé vert présente donc deux intérêts majeurs : L’augmentation du métabolisme et l’effet diurétique. Par contre, il vous faudra boire au moins 3 tasses par jour pour que cet effet drainant est un rôle favorable dans la perte de poids.

#11 La cannelle

aliments brûle graisse - cannelle

La cannelle est notamment réputée pour son effet coupe-faim. Elle freine en particulier les envies sucrées. Elle aide aussi à réduire le taux de glucose sanguin, ce qui permet de limiter le stockage des graisses corporelles.

#12 Les légumes crucifères

aliments brûle graisse - choux

Les choux et brocolis stimulent le transit intestinal qui favorise donc l’élimination.

Les légumes crucifères sont également intéressants pour leur rôle de régularisation des hormones. Ils contiennent de l’indole-3-carbinol (I3C) qui favorise la détoxication des œstrogènes nocifs. Il faut savoir qu’un déséquilibre d’œstrogènes déclenche, entre autres, une augmentation des graisses au niveau du bas du corps.

En résumé, sur les aliments brûle-graisse

Comme nous l’avons vu, aucun aliment ne peut « aspirer » votre graisse corporelle. Par contre, avec une bonne alimentation, nous pouvons optimiser notre perte de poids avec ces aliments brûle-graisse.

Utilisez les aliments que nous venons de voir pour vous aider à moins ressentir la sensation de faim, assimiler moins de sucre, éliminer plus facilement et augmenter la dépense calorique de votre corps.

 

Dites-moi en commentaire quel aliments « brûle-graisse » allez-vous davantage intégrer dans votre alimentation ?

 

Vous avez aimé cet article ?
Je vous propose dès maintenant de recevoir gratuitement notre GUIDE OFFERT de 10 RECETTES BRÛLE-GRAISSE pour perdre du poids durablement !
Recevez notre GUIDE OFFERT 10 RECETTES BRÛLE-GRAISSE

Références :

Références scientifiques : (cliquez pour ouvrir)

Référence pour les pommes et la pectine :

O. Aprikian, V. Duclos, S. Guyot, C. Besson, C. Manach, A. Bernalier, C. Morand, C. Rémésy, and C. Demigné, “Apple pectin and a polyphenol-rich apple concentrate are more effective together than separately on cecal fermentations and plasma lipids in rats,” J. Nutr., vol. 133, no. 6, pp. 1860–1865, 2003.

M. Manzano, M. L. Jimenez, R. Rueda, and J. M. Lopez-Pedrosa, “Glucose-lowering effect of apple polyphenols in insulin resistant obese zucker rats.,” Clinical Nutrition Supplements, vol. 3, Supplement 1, no. 0, p. 180, 2008.

M. Conceição de Oliveira, R. Sichieri, and A. Sanchez Moura, “Weight Loss Associated With a Daily Intake of Three Apples or Three Pears Among Overweight Women,” Nutrition, vol. 19, no. 3, pp. 253–256, 2003.

Références pour les protéines:

MS Westerterp-Plantenga , MP Lejeune , I Nijs , et al. (2004) High protein intake sustains weight maintenance after body weight loss in humans. Int J Obes Relat Metab Disord 28, 57–64

Westerterp-Plantenga MS, Lemmens SG, Westerterp KR . Dietary protein—its role in satiety, energetics, weight loss and health. Br J Nutr2012;108(Suppl 2):S105–12

µ-opioid receptors and dietary protein stimulate a gut-brain neural circuitry limiting food intake
Celine Duraffourd1-3,5, Filipe De Vadder1-3,5, Daisy Goncalves1-3, Fabien Delaere1-3, ArmellePenhoat1-3, Bleuenn Brusset1-3, Fabienne Rajas1-3, Dominique Chassard1-4, Adeline Duchampt1-3, Anne Stefanutti1-3, Amandine Gautier-Stein1-3, Gilles Mithieux1-3

Référence pour les oméga-9 et avocat

Adding monounsaturated fatty acids to a dietary portfolio of cholesterol-lowering foods in hypercholesterolemia. Jenkins DJ, Chiavaroli L, et al. CMAJ. 2010 Dec 14;182(18):1961-7. Texte intégral : www.cmaj.ca
Monounsaturated fatty acids, olive oil and blood pressure: epidemiological, clinical and experimental evidence. Alonso A, Ruiz-Gutierrez V, Martínez-González MA. Public Health Nutr. 2006 Apr;9(2):251-7. Review.

J Physiol. 2011 Feb 15;589(Pt 4):963-73

Références pour les omega-3

Thorsdottir, I.; Tomasson, H.; Gunnarsdottir, I.; Gisladottir, E.; Kiely, M.; Parra, M.; Bandarra, N.; Schaafsma, G.; Martine, J. Randomized trial of weight-loss-diets for young adults varying in fish and fish oil content. Int. J. Obes. 2007, 31, 1560–1566

Micaleff, M.; Munro, I.; Phang, M.; Garg, M. Plasma n-3 polyunsaturated fatty acids are negatively associated with obesity. Br. J. Nutr. 2009, 102, 1370–1374

Couet, C.; Delarue, J.; Ritz, P.; Antoine, J.-M.; Lamisse, F. Effect of dietary fish oil on body fat mass and basal fat oxidation in healthy adults. Int. J. Obes. 1997, 21, 637–643

Référence pour Fibre :

Howarth, N.C.; Saltzman, E.; Roberts, S.B. Dietary fiber and weight regulation. Nutr. Rev. 2001, 59, 129–139

Raben A, Jensen ND, Marckmann P, Sandstrom B, Astrup A. Spontaneous weight loss during 11 weeks ad libitum intake of a low-fat/high-fiber diet in young, normal weight subjects. Int J Obes Relat Metab Disord 1995; 19: 91623

Références pour Café:

Astrup, A., Toubro, S., Cannon, S., Hein, P., Breum, L. and Madsen, J. (1990) Caffeine: A double-blind, placebo-controlled study of its thermogenic, metabolic, and cardiovascular effects in healthy volunteers. The American Journal of Clinical Nutrition 51, 759-767

Dulloo AG, Geissler CA, Horton T, Collins A, Miller DS. Normal caffeine consumption: influence on thermogenesis and daily energy expenditure in lean and post-obese human volunteers. Am J Clin Nutr 1989;49:44–50

Hollands, M. A., Arch, J. and Cawthorne, M. (1981) A simple apparatus for comparative measurements of energy expenditure in human subjects: The thermic effect of caffeine. The American Journal of Clinical Nutrition 34, 2291-2294

Références pour Thé vert:

Dulloo AG, Duret C, Rohrer D, et al. Efficacy of a green tea extract rich in catechin polyphenols and caffeine in increasing 24-h energy expenditure and fat oxidation in humans. Am J Clin Nutr 1999;70:1040–5

Murase T, Nagasawa A, Suzuki J, Hase T, Tokimitsu I. Beneficial effects of tea catechins on diet-induced obesity: stimulation of lipid catabolism in the liver. Int J Obes Relat Metab Disord 2002;26:1459–64

Venables, M. C., Hulston, C. J., Cox, H. R., & Jeukendrup, A. E. (2008). Green tea extract ingestion, fat oxidation, and glucose tolerance in healthy humans. The American journal of clinical nutrition, 87(3), 778-784

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *